communes
tr
cc
accueil
cc
mail
cc
anglais
cc
francais
tr
cc
blason_trans
cc cc
Accueil
Les 3 communes
Actualités/Associations
Projets / Réalisations
Nos commerçants
Nouveau Syndicat Ecole Maternelle
Vie quotidienne
Tourisme
cc Activités et loisirs
cc Patrimoine bâti
cc Patrimoine naturel
•  
•  
•  
•  
cc Hébergement et restauration
cc Produits régionaux
Agenda
Petites annonces
Près de chez nous
Liens utiles
Contact
Mentions légales
   

Faune
vague

cc
Les mammifères (PRINTEMPS / ETE)
• L'écureuil roux :
Poids : maximum 350g
Longueur de la queue (presque égale à celle du corps) : 17 à 18 cm
Longévité : 10 ans en captivité
Gestation : 38 jours environ
Portée : de 2 à 8 petits
Allaitement : plus de 8 semaines
Cet adorable petit rongeur avec sa belle fourrure rousse et sa queue en panache est connu pour ses cabrioles aériennes. Il mue deux fois par an au printemps et à l'automne, sa fourrure devient alors plus sombre. Il fait, à l'automne, ses provisions pour la période hivernale. Vous pourrez alors l'apercevoir transporter des noix, des faînes, des glands ou encore des pignes de conifères qu'il enfouira à différents endroits. Il possède plusieurs nids dont un sera utilisé pour la reproduction. Contrairement à certaines idées reçues, cet animal n'hiberne pas!
• Le blaireau
Facilement reconnaissable par son pelage particulier (le dessus est gris, les pattes et le dessous noirs et la tête blanche avec une bande noire de chaque côté passant sur les yeux) il peut atteindre 90 cm de long (avec la queue) pour une quinzaine de kilos. Doté d’un odorat et d’une ouïe excellents, il est en revanche myope car sa vue est adaptée à une luminosité restreinte. Animal nocturne et crépusculaire c’est un omnivore (lombrics, insectes, tubercules, végétaux…) qui s’adapte à son environnement et aux saisons. Il n’hiberne pas mais son activité diminue fortement en hiver où il reste le plus souvent au fond de son terrier avec les autres blaireaux du clan (entre 2 et 7 adultes et des jeunes). La période de reproduction s’étale principalement de janvier à mars. La blairelle conservera en elle l'ovule fécondé pendant 10 mois avant d’entamer la gestation qui durera 2 mois puis donnera naissance à 2 à 7 blaireautins.
• Le hérisson
Connu de tous, ce petit animal que l’on rencontre trop souvent écrasé sur les routes est nocturne et solitaire. Menacé, il se roule en boule créant ainsi un rempart d’épines fort dissuasif ! Ses piquants sont remplacés tout au long de l’année et ont une durée de vie d'environ 18 mois. Son alimentation repose essentiellement sur des invertébrés tels que les lombrics, les chenilles, les limaces, mais parfois aussi des grenouilles, lézards, jeunes rongeurs et autres cadavres, ainsi que des fruits et champignons.
La période de reproduction se situe généralement au printemps, après l’hibernation. La gestation dure 1 mois et la portée annuelle donnera 4 à 6 petits.
• Le lièvre
Il possède un pelage roux, de longues oreilles aux extrémités noires, des pattes de derrière très développées et une queue noire dessus et blanche dessous. Un lièvre adulte pèse entre 3 à 5 kilos. C’est un animal nocturne dont l’alimentation se compose de petits végétaux ainsi que parfois d’écorces de jeunes arbres. Il passe la journée dans son "gîte" creusé à couvert (dans un buisson, une haie) d’où seul son dos émerge, le rendant ainsi quasi invisible pour ses prédateurs. Le période de reproduction, où les mâles (les bouquins) s’affrontent pour obtenir les faveurs des femelles (les hases), débute fin décembre. La hase mettra au monde 2 à 4 portées jusqu’en automne, de 2 à 4 petits (les levrauts) chacune.


Les mammifères (AUTOMNE / HIVER)
• Le chevreuil :
Ce mammifère ruminant, de 60 à 80 cm au garrot pour 15 à 35 kg, est le plus courant de la famille des cervidés. On en croise partout, aussi bien sur les routes, dans les prés que dans les bois, tout au long de l'année. Le mâle (appelé brocard) porte des petits bois osseux qu'il perd chaque année à l'automne après la période de rut de juillet-août. Ces bois repousseront en hiver et la femelle mettra bas en mai-juin pour donner naissance à un ou deux faons en moyenne. Ils se nourrissent essentiellement de jeunes pousses d'arbres, de bourgeons, de feuilles et de graines forestières. Leur pelage est brun-roux en été puis devient plus gris en hiver, ils ont une tache blanche sur les fesses (appelée "miroir") et une petite queue dont la face inférieure est couverte d'un duvet blanc que l'on peut apercevoir lorsqu'ils la relèvent en détalant.
• Le cerf et la biche :
Famille : cervidés
Espèce sauvage : élaphe
Femelle : la biche
Porté : 1 faon (rarement 2)
Longévité : 14 ans pour les mâles, 17 ans pour les femelles
Poids : 100 à 250 kg pour les mâles, 80 à 120 kg pour les femelles
Taille : 1m20 à 1m50 de hauteur au garrot et jusqu'à 2m50 de long pour les mâles
Gestation : 8 mois
Allaitement : 6 à 10 mois
Avec sa robe brun-roux et ses 2 taches blanches sur les fesses, le cerf élaphe est le plus grand mammifère de nos forêts. A défaut d'une bonne vue il est doté d'une ouie et d'un odorat très fin. Le mâle porte des bois osseux composés de calcium et de phosphore qui tombent et repoussent chaque année en augmentant leur taille et leurs ramifications (sauf chez les vieux cerfs pour lesquels les bois régressent). La chute a lieu vers le mois de février pour les cerfs les plus âgés et le mois d'avril pour les plus jeunes puis les bois repoussent très rapidement (d'environ 1 cm par jour). Pendant la repousse ils sont très fragiles et recouverts d'un velours protecteur qui partira en lambeaux dès l'opération terminée vers le mois de juillet. La taille et les ramifications des bois (les cors) sont une indication de l'âge chez les jeunes animaux, notamment chez ceux de moins de 5 ans. Après 6 ans l'évolution des bois peut varier : un cerf de 7 ans peut avoir des bois plus développés qu'un cerf de 12 ans. La période de rut commence mi-septembre et dure un mois. C'est l'époque du brame, cri rauque et profond, que poussent les cerfs pour attirer les biches et éloigner leurs rivaux. La biche donnera naissance à un faon tacheté vers le mois de mai.
• Le sanglier
Femelle et petit : la laie et le marcassin (roux rayé de blanc)
Longueur : 90 à 145 cm (femelle) ; 100 à 170 cm (mâle)
Hauteur : 55 à 88 cm (femelle) ; 65 à 110 cm (mâle)
Poids : 30 à 82 kg (femelle) ; 35 à 140 kg (voir plus pour les grands mâles)
Période de reproduction : fin de l'automne
Gestation : 115 jours
Alimentations : fruits et graines, racines, céréales, vers, champignons, rongeurs…
Longévité en milieu naturel : 8 à 10 ans ; en captivité : 25 ans
Proche parent du porc, actif surtout la nuit, le sanglier possède un pelage brun noir avec au sommet du dos une sorte de crinière. Ses 4 canines particulièrement développées et très coupantes, s'aiguisent entre elles en permanence. Chez le mâle, les deux canines de la mâchoire inférieure sont des défenses. Doté d'un excellent odorat et d'une ouie très fine, il ne dispose pas d'une très bonne vue. Son empreinte (5 à 8 cm de long pour 4 à 6 de large) est reconnaissable par la présence de la marque sur les cotés des doigts postérieurs rudimentaires : les gardes. Lorsque vous croisez des zones où le sol est entièrement retourné c'est l'oeuvre d'un sanglier qui, avec son boutoir, a "labouré" la terre à la recherche de lombric et de larves. Les mâles sont solitaires alors que les femelles vivent souvent regroupées avec leurs petits dans ce que l'on appelle des compagnies. Attention aux laies suitées qui peuvent être agressives si elles sentent leurs progénitures en danger.
• Le renard roux
Longévité : 3 ans en milieu naturel, 14 ans en captivité
Longueur : environ 1 m (queue comprise)
Poids : mâle 6,5 kg ; femelle 5,2 kg
Vitesse maximale : 50 Km/h
Période de rut : hiver
Gestation : 52 jours
Portée : de 1 à 10 (4-5 en moyenne)
Allaitement : 2 semaines à 1 mois
Superbe animal à la fourrure rousse et à la queue en panache (dont le bout est blanc), le renard est connu pour son caractère rusé, son agilité et sa vivacité. Doté d'une excellente ouie et d'un très bon odorat mais d'une vue moyenne c'est un carnivore généraliste, qui consomme des rongeurs, du petit gibier (lapin, faisan, écureil…) mais aussi quelques baies. A la naissance, les renardeaux sont aveugles pendants 12 jours ce qui nécessite la présence constante de leur mère. Pendant ce temps c'est le père qui leur apporte la nourriture mais sans avoir accès à la tanière. Ce n'est qu'après quelques semaines que les parents feront ensemble l'éducation de leur progéniture qui deviendra adulte dès trois mois.

Quelques oiseaux de nos contrées
(sources : Evelyne Fusilier dont le livre "Les oiseaux de La Roche Canillac" est consultable en mairie de la Roche, le site oiseaux.net) :
• La buse variable
C'est le rapace le plus commun de nos contrées. Son plumage peut arborer des couleurs très variables, généralement brun foncé avec le dessous tacheté de blanc. Son cri ressemblant à un miaulement strident, s’entend de loin et dévoile sa présence. Cet oiseau de proie à la vue perçante et à l’ouïe très développée est lié à la forêt car il niche dans les arbres (entre 6 et 30 mètres) mais il a également besoin de zones découvertes pour se nourrir. Son régime alimentaire se compose surtout de petits mammifères mais aussi d’oiseaux, de reptiles, de batraciens d’insectes ou encore de charognes en cas de pénurie. C’est sans doute cette facilité d’adaptation qui lui permet d’être si présent sous nos latitudes. Sédentaire et très territoriale, un couple établi sur un territoire y restera toute sa vie. La période de reproduction s’étale de février à mars. Après 35 jours d’incubation, 3 à 4 petits verront le jour et ils dépendront de leur parents jusqu’à l’été, période où ils se disperseront aux alentours.
• Le milan noir :
La tête du Milan noir est blanche striée de brun, le dessous brun-roux strié de noir et le dessus brun sombre. Son appellation vient du fait qu’il paraît noir en léger contre jour. La queue est longue, légèrement échancrée (moins que celle du milan royal), le bec est noir avec une base jaune et les pattes sont jaunes.Cette espèce protégée nidifie dans des grands arbres, en colonies et souvent à proximité de l’eau car l’alimentation de ce charognard se compose essentiellement de poissons morts ou malades. Vers la fin avril, la femelle pond 2 à 3 oeufs qu’elle couvera pendant 32 jours pendant que le mâle s’occupera du ravitaillement. Au bout de 6 semaines les petits s’envoleront. Ce migrateur, de la taille d’une buse, n’est présent en France que pendant 4 mois, entre mi-mars et mi-juillet, avant de rejoindre son site hivernal au sud du Sahara.
• Le milan royal :
Le plumage du Milan royal est châtain roux, avec la tête et la poitrine blanche striée de noir. La queue est profondément échancrée, le plumage du dessus est brun sombre alors que le dessous de l'aile présente une grande tache blanche. La base du bec et le tour des yeux sont jaunes, de même que les pattes. Il possède une excellente vue mais manque d’agilité en plein vol ce qui l’oblige à un régime alimentaire opportuniste (charognes et petits animaux au sol tels les rongeurs, les lézards, les batraciens…).
Les couples de milans royaux, unis pour la vie, reconstruisent chaque année un nouveau nid vers la mi-mars pour accueillir entre 1 et 4 petits par couvée. Ils migrent vers des territoires plus chauds (la méditerranée) pour l’hiver et se regroupent alors en dortoirs communs. Le reste du temps se sont des oiseaux solitaires.
Lui aussi protégé, il est un peu plus grand que le milan noir avec des ailes plus longues et plus étroites.
• Le héron cendré (migrateur de passage)
• La chouette effraie :
Beige orangé parsemé de taches plus sombres sur le dessus, la chouette effraie doit son surnom de "Dame Blanche" à son plumage presque entièrement blanc sur le dessous qui lui confère un vol fantomatique en plus d'être extrêmement silencieux. Pour compléter sa panoplie "effrayante", elle pousse des cris stridents en plein vol et possède un masque facial très expressif, en forme de cœur comportant deux yeux noirs et vifs. Tout cela lui a valu d'être longtemps injustement persécutée et crucifiée aux portes des granges afin d’éloigner les mauvais esprits. Et pourtant, ce rapace nocturne est bien utile puisqu'il se nourrit de petits mammifères et rongeurs tels que les souris et autres musaraignes dont nous souhaitons tant nous débarrasser!
• Les chouettes chevêches et hulottes
• Mésanges de toutes sortes, tourterelle, coucou gris, pic épeiche, pic vert, hirondelle, bergeronnette, fauvette, rouge-gorge, rouge-queue, troglodyte, merle, grive, geai, pie, corneille, moineau, pinson, martinet noir…

pdf Télécharger le livre 'Les oiseaux de La Roche-Canillac' d'E. Fusilier

Les Libellules (insectes)
Liées aux milieux aquatiques pour leur développement aux stades larvaires (mues successives), les libellules possèdent 4 ailes indépendantes leur permettant de faire du sur place et de capturer leurs proies (mouches, moustiques, papillons…) avec dextérité. Elles sont considérées comme le "faucon" des insectes et sont souvent un indicateur de la qualité d'un écosystème. (exemples d'espèces présentes : Agrion au corps de feu, Caloptéryx vierge méridional, Cordulégastre annelé)


cc cc
cc-doustre-plateau-etangs.fr
cc cc
 

cc