communes
tr
cc
accueil
cc
mail
cc
anglais
cc
francais
tr
cc
blason_trans
cc cc
Accueil
Les 3 communes
cc Champagnac-la-Prune
cc Gumont
cc La Roche-Canillac
•  
•  
•  
•  
Actualités/Manifestations
Projets / Réalisations
Nos commerçants
Nouveau Syndicat Ecole Maternelle
Vie quotidienne
Tourisme
Agenda
Petites annonces
Près de chez nous
Liens utiles
Contact
Mentions légales
   

La Roche-Canillac
vague

cc
Composé de la Roche Haute, à la limite du plateau et des gorges du Doustre, et de la Roche Basse, accrochée à ces gorges, ce chef-lieu de canton domine la vallée du Doustre aux pentes abruptes et boisées.

Les habitants : Les Canillacois

Quelques chiffres :
168 habitants (recensement 2012), 3,12 km², altitude (minimale - maximale) : 280m-523m, densité : 53.85 hab/km²

Mairie :
Horaires : lundi au vendredi : 13h30-17h
Téléphone : 05 55 29 12 46
Fax : 05 55 29 28 16
Mail : mairie829@orange.fr
Maire : Mme ROUHAUD France
Adjoints : M.LESTIEUX Jacques, Mme RAYNAL Christiane
Conseillers municipaux : BRODIN Elisabeth, CHAMPEIL OLivier, DIEF Jean Pierre, GOUSSARD Pierre, LERESTEUX Patrick, MADELRIEU J. Paul, PREVOSTO Alain, TUROWSKI Bruno
Secrétaire de mairie : Mme TABAILLOUX Claire

Le blason :
Adopté en 1965, le blason de la Roche-Canillac se découpe en 3 parties :
-la partie gauche de l'écu (bouclier) reprend les armes des de la Roche avec les ondes rouges (gueules) et argent
-la partie droite se compose des armes des Canillac avec le lévrier rampant argent armé et colleté de rouge (gueules) à la bordure componée (divisé en fragments de couleur alternées) d'argent sur fond azur
-le listel d'argent sous l'écu marqué de la devise des Canillac : nunquam impune (jamais impunément).
Cette devise signifierait que chacun doit assumer la responsabilité de ses actes et ne rien faire à la légère.

Le blason Place de l'église Cascade entre la Roche Haussière et la Roche Canillac

Patrimoine :
• Eglise du XIIe, reconstruite au XIVe siècle
• 4 croix de pierre
• 3 fontaines
• 2 puits
• 2 lavoirs
• 2 anciens moulins
• Calvaire
• Nombreuses maisons de caractère, toits en lauzes
• La tour de Canillac
• Le château de Beaufort (propriété privée)
• Les courrijoux
• Points de vue sur la vallée du Doustre
Voir aussi le site www.canillac.fr (nombreuses images d'archives)

Historique :
Après avoir été appelé "Saint Maur de la Roche" à la fin de l’Ancien Régime (Moyen Age), il devint "La Roche en Lemouzi" au Xe siècle puis "La Roche Canillac" à la fin du XVIIIe siècle. Le village fut le siège de la baronnie des "de la Roche" puis celui des "Canillac".
Connue depuis le IXe siècle, la Roche Basse était une petite chapelle dépendant de Gumont avec son château qui dominait le ravin où coule le Doustre. Le château féodal de la Roche en Lemouzi contrôlait le passage vers la vallée de la Dordogne. Détruit au XIIe siècle par les anglais, le château est reconstruit plus haut, à la Roche Haute, par le seigneur Gérald De La Roche. Une église y est érigée en son enceinte. En 1114, son fils Aymard retourne à l'endroit originel du château à la Roche Basse (qui sera à nouveau détruit lors de la Révolution), laissant les moines de Tulle investir la Roche Haute pour y établir le prieuré de St Maur de la Roche à l'emplacement du château. L'église actuelle, dédiée à St Maur (primitivement St Martin), a été rebâtie au XIVe siècle à la demande du Cardinal d'Aigrefeuille. Elle est inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1969.

Au XVIe siècle, la baronnie des "de La Roche" n'a plus d'héritier mâle et c'est donc Jeanne, une sœur du dernier descendant, qui fit passer l'héritage des terres à son époux, Jean de Beaufort, Vicomte de Lamothe-Canillac. Cette famille régna jusqu'à la Révolution, et ajouta son illustre nom à la localité qui devint "La Roche-Canillac" en 1774.
La construction de l'école à la fin du XIXe siècle et l'arrivée du train vers 1910 ont entraîné le développement du village vers le haut (quartier de la gare).
La Roche-Basse, site inscrit depuis 1980, est un bourg médiéval à flanc de colline qui s'articule au pied de la Tour de Canillac, seul vestige de l'ancien château. Le village reste authentique notamment grâce à la présence des "courrijoux", étroits sentiers qui permettaient à l'époque d'accéder aux cultures agricoles en terrasses et de relier les habitations.

L'ancien presbytère La fontaine devant l'église Vue sur la Roche Basse La tour de Canillac vue depuis un courrijou de la Roche Basse

La page des délibérations du Conseil Municipal de La Roche-Canillac
La page du camping municipal
Diaporama de la commune

pdf Téléchargez le dépliant de la Roche-Canillac
pdf Propositions d'évolution de la carte de l'intercommunalité en Corrèze

cc cc
cc-doustre-plateau-etangs.fr
cc cc
 

cc